Méthode Respectueuse du chien

Pourquoi favoriser le renforcement positif?

Tout part de la motivation de l'animal :


Il y a deux choses qui motivent un chien à faire ou ne pas faire un comportement.

Il y a la motivation à recevoir : une gâterie, une caresse, de l'attention, etc.

Et il y a la motivation à éviter, la peur, l'insécurité, la douleur, etc.

Par exemple :


1. Il va s'asseoir pour recevoir un biscuit. (joie) (Motivation à recevoir)
2. Il va s'asseoir pour éviter d'être étranglé (peur,douleur). (Motivation à éviter)

Avons-nous vraiment besoin de corriger, d'intimider ou de soumettre notre chien pour qu'il nous écoute?  Voulez-vous vraiment un chien qui vous écoute par peur, qu'il reste près de vous pour éviter d'être puni?  Et parce que lui aussi a des sentiments, un jour s'il n'est plus capable de contenir toute cette pression et il explosera, souvent en mordant quelqu'un.

Personnellement ce n'est pas ce genre de relation que je veux avec mon chien. Je veux que mon chien reste avec moi parce qu'il est bien en ma présence, qu'il réponde à ce que je lui demande parce qu'il est heureux de le faire et qu'il marche à côté de moi la queue dans les airs. Je veux une relation de confiance, un chien qui vient immédiatement quand je l'appelle tout en remuant la queue. Je veux un meilleur ami, et non un robot!

bambou-coeur.jpg

 

Les mythes :

Les éducateurs en renforcement positif n'utilisent pas la discipline. FAUX

Positif ne veut pas dire permissif. La discipline est une partie importante du processus d'apprentissage. Mais la discipline utilisée en renforcement positif est très différente de la discipline utilisée avec le dressage basé sur la dominance. Le dressage basé sur la dominance utilise généralement des méthodes aversives comme le ''alpha roll'' (lorsqu'on retourne de force un chien sur le dos et qu'on le maintien ainsi au sol), coup de pied (lorsqu'on donne un coup avec le pied dans le thorax ou les côtes du chien pour «avoir son attention'' ou le «corriger »), tirer d'un coup sec sur le collier du chien pour corriger un comportement ou avoir son attention, etc. Les éducateurs en renforcement positif vont plutôt axer leur pensée sur »je dois travailler sur tel comportement » au lieu de dire »je dois corriger ce mauvais comportement », nous allons guider le chien à faire les bons choix et le récompenser pour ceux-ci. Nous allons utiliser la motivation à recevoir du chien pour qu'il fasse ce qu'on attend de lui, au lieu de le punir parce qu'il saute sur les gens par exemple, nous allons lui apprendre comment nous souhaitons qu'il accueille les gens et récompenser ses bons comportements.

Les chiens entraînés aux gâteries deviennent dépendants des gâteries. FAUX

Et il est aussi faux de croire que le chien ne vous écoutera pas si vous n'avez pas de gâteries sur vous. La nourriture est utilisé au début pour enseigner un comportement, puis graduellement quand le chien comprend ce qu'on attend de lui nous diminuons les gâteries, au début nous en donnons à chaque répétion, puis 1 fois sur 2, 1 fois sur 3, etc. Jusqu'à en donner rarement. Lorsque bien utilisé, la nourriture a fait ses preuves en entraînement. De plus on n'est pas obligé d'utilisé les friandises, même si c'est ce qui marche généralement le mieux! On peut également utiliser un jouet du chien ou la caresse. On s'adapte au chien!

Le renforcement positif ne peut pas être utilisé sur les cas sévères de problèmes de comportement, comme pour l'agressivité. FAUX

Utiliser le renforcement positif pour ''traiter'' les cas de ''code rouge''(conduite agressives, grognements, morsures, ect'), est non seulement la méthode la plus sécuritaire, mais aussi la méthode la plus efficace. Punir un chien insécure, le rendra encore plus insécure, même si sur le coup il semble ''calme''. 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.